• Français
  • English

5 idées préconçues sur le branding dans l’univers Afro

Publié sur 0 Commentaire 3 min. de lecture

Plus qu’un simple logo, le Branding se définit comme l’ensemble des actions marketing menées par une entreprise afin de faire exister une marque commerciale. L’objectif du branding consiste à créer et ancrer une marque dans l’esprit du consommateur.  Lorsqu’on souhaite cibler le marché afro ou simplement décliner l’univers afro dans son identité de marque, il y a tout un tas de croyances qui vont brider la créativité. Dans ce post, je vous propose de passer en revue trois d’entre elles.

1. Le nom de marque doit comporter les préfixes/suffixes/radicaux « afro/ethnik/afri/black/wax/etc »

C’est pertinent (bien que facile dans certains secteurs). Mais, un nom de marque se doit d’être suggestif mais pas nécessairement descriptif. Plus le nom de la marque s’éloigne des produits, plus il enrichit le storytelling. On vous questionnera souvent par exemple plus sur la signification et l’histoire derrière votre nom s’il est dans une langue africaine. Et puis, n’oubliez pas que des mots comme « wax » signifie quand même « cire ». En tout objectivité, il n’y a aucun glamour dans ce terme.

2. Le logo se doit d’être « aux couleurs de l’Afrique »

Marron/orange/jaune. « Des couleurs chaudes ». Ah la fameuse joie de vivre des africains! Le plus gros cliché et argument de vente certainement pensé par les hollandais pour faire passer le wax pour le porte-étendard des cultures africaines. Les couleurs ont un sens en fonction des cultures (y compris en Afrique, si si, le truc des couleurs chaudes là…). Prenez donc le temps de faire un travail de recherche lorsque vous pensez votre identité. Le continent a une histoire visuelle RICHE, des écritures, etc. (Je vous recommande cet article riche du site grapheine).

3. Le logo doit avoir plusieurs couleurs pour refléter mon identité.

Bon, ça, ce n’est pas vraiment réduit aux entrepreneurs dans l’univers afros mais à tous les entrepreneurs qui se gourent. Un logo se doit d’être esthétique mais cela doit aussi être pratique, et si votre logo n’est déjà pas terrible en monochrome (une couleur) vous êtes mal barré. Et s’il vous plaît, que vous fassiez faire votre logo par votre jeune cousin ou par un pakistanais à l’autre bout du monde sur un site à très bas prix, demandez toujours une version vectorielle. Un logo en JPG ce n’est pas UN LOGO.

4. Il faut absolument faire poser des modèles de toutes origines pour toucher le plus de monde.

C’est une question divise énormément dans mon cercle d’entrepreneurs et marketeurs. Autant dans des domaines spécifiques tels que celui de la beauté et du capillaire c’est une règle incontournable, autant pour le reste, les origines ethniques de vos modèles importent peu. Ce qui importe, ce sont les codes du secteur d’activité dans lequel vous exercer et du positionnement pour lequel vous avez opté. Par exemple, dans la Haute Couture, les mannequins n’affichent bien souvent aucun sourire car elles sont considérées comme de simples portes-manteaux. Elles doivent donc s’effacer au profit du vêtement. A contrario, prendre sa superbe cousine aux courbes à tomber, la maquiller et lui demander de s’approprier le vêtement en marchant en dansant vous emmènera parfois à des remarques du genre: « c’est magnifique, en revanche ça ne vous qu’à vous, les blacks ».

5. Il faut que je me dédouane du communautarisme en calant le mot « métissage »

Trêve de bavardage! Comme dit l’adage camerounais, c’est le cœur du bandit qui bat (C’est celui qui a quelque chose à se reprocher qui en fait trop). Pourquoi se justifier? Promouvoir la diversité via le « métissage » est noble en soit, mais certainement pas un véritable argument marketing. Ca a autant de force frappe que certaine campagne de l’UNICEF: la plupart des personne trouve cela inspirant et magnifique mais, ça ne figure jamais dans le top 20 de leur To-do-List avant de mourir. Il faut encore creuser!

On s’attrape. Et bonne réflexion sur vos projets.

Wilfried ESSOMBA-KEDE
signature

Abonnez-vous pour recevoir du contenu exclusif

Recevez les dernières publications et mes trouvailles (secrètes) sympas!

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
Cahier d’un retour au pays natal #3
5 idées préconçues sur le branding dans l’univers Afro