• Français
  • English

Pourquoi ‘soutenir les business afros / noirs’ a ses limites

« Soutenir les business Afros / noirs » est l’argument Marketing le plus mal exploité ces derniers temps.

Un soutien est ponctuel: pour un lancement, une campagne de crowdfunding, en période de crise, etc. Vous ne pouvez pas jouer sur ça toute l’année à moins d’être une association. Souvenez-vous que beaucoup doivent déjà soutenir la famille au pays chaque jour, en plus de gérer leur vie.

C’est inutile et contre – productif d’essayer de culpabiliser les gens sur leurs modes de consommation (« Les chinois/juifs/arabes font ci’). L’étudiant cherchera toujours le moins cher, la jeune active voudra avoir son produit rapidement, quitte à acheter la jupe en wax chez Zara plutôt que d’attendre les ventes privées/ vous envoyer 3 mails pour avoir le prix, etc. Le gars noir ira se couper dans un salon maghrébin s’ils sont plus rapides et moins chers. C’est à vous de trouver comment répondre à un besoin de la meilleure façon qu’il soit.

Essayons tant que possible d’arrêter de véhiculer toutes ces idées dévalorisantes et négatives: « Il n’y a que (chez) les noir.e.s-ci, tant que les noir.e.s-ci, etc. Ou alors, dites simplement « Les noir.e.s/gens de mon entourage, que je côtoie,etc. ». Le plus ironique étant que les publications qui visent souvent à dénoncer le « manque de solidarité » fassent toujours plus de score que les appels à la solidarité eux-mêmes.

Essayons tant que possible d’arrêter de véhiculer toutes ces idées dévalorisantes et négatives: « Il n’y a que (chez) les noir.e.s-ci, tant que les noir.e.s-ci, etc. Ou alors, dites simplement « Les noir.e.s/gens de mon entourage, que je côtoie,etc. ».

Pour les entrepreneur.e.s qui doivent gérer les clients compliqués (ceux qui négocient les prix à mort, demandent la gratuité, etc.) gardez votre énergie et prenez des mesures.
Si vous constatez que la familiarité engendre le mépris, instaurez la distance, quitte à passer pour une armoire à glace. Vous perdrez quelques clients mais vous en gagnerez d’autres plus qualitatifs. 
Et si vous ne pouvez pas changer votre personnalité comme moi, DE-LE-GUEZ! Si seulement j’avais su ça plus tôt! Avoir quelqu’un qui fait le « sale » boulot mais qui aime (facturer, encaisser, compter, relancer, faire le vigile quand on te contacte pour que tu n’aies pas à parler pour rien, etc.). En gros, une personne qui va veiller à ce que tu ne te fasses plus avoir quoi et mettre la distance. Bon, ça a un coût mais du coup, tu n’as plus peur d’aller chercher les sous et de facturer. J’ajouterais même un coach sur ça (même les coachs ont besoin d’être coachés)…Et aussi un.e assistant.e administratif (et personnelle).

Je crois que j’ai ENFIN BIEN intégré l’adage « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

Wilfried ESSOMBA-KEDE
signature

Abonnez-vous pour recevoir du contenu exclusif

Recevez les dernières publications et mes trouvailles (secrètes) sympas!

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
La playlist #2 quand il ne te reste que du riz à la maison jusqu’à la fin de mois
Pourquoi ‘soutenir les business afros / noirs’ a ses limites